Genre et santé

Résumé du cours : Les savoirs de la santé et de la maladie ne sont pas neutres. Comme le dit la biologiste Anne-Fausto sterling : « nos croyances concernent le genre affectent les savoirs que les scientifiques produisent concernant le sexe ». Ces croyances plus généralement tous les savoirs scientifiques. Socialement produites, les différentes formes de savoir sur la santé et la maladie interviennent dans la définition du « féminin » et du « masculin » et peuvent renforcer ou justifier les hiérarchies, avec des conséquences sur les corps et la santé des individus.

Séance 1 : Pourquoi étudier genre et santé ?